Archives quotidiennes :

La révolution de Madame Lagarde

Madame la Ministre de l’Economie de notre nouveau gouvernement vient de comparer le remaniement ministériel à une révolution :

« totalement révolutionnaire », avec un « tour complet à 36O degrés » marqué par un retour « à l’impératif de la solidité (et) du professionnalisme ».

Madame Lagarde est dans le sens physique, géométrique et cosmographique du terme, celui qui ne vient pas en premier lorsqu’on énonce ‘révolution‘ puisqu’en politique le terme fait référence à un changement radical . Elle laisse entendre que ce gouvernement revient en fait au point de départ de 2007 ou alors à un point non établi. Laissons-lui ses propos imagés.

De fait très grande est la difficulté d’illustrer en schémas une idée politique, un concept. J’ai tenté dans le cadre d’une fonction d’enseignement de l’histoire-géographie en lycée d’aborder ce thème au sujet de la Révolution française et j’ai ainsi proposé une lecture singulière de l’une de nos principales références nationales.

Intitulé : Idéographie didactique de la Révolution française, un site internet constitué de graphes évolutifs propose l’analyse synthétique et rapide de la Révolution. En voici un bref aperçu, je ne développe pas ici :

idéographie de la Révolution française

 

des formes en idéographes

idéographe d'un renversement

le mouvement s'est opéré et dessine des cercles

Si vous êtes intéressé par la suite vous pourrez la trouver soit ici : http://jpbrx.perso.sfr.fr/1789/index.htm

soit là : http://membres.lycos.fr/ideo1789 avec de légères variantes.

En classe il était curieux de voir la satisfaction ou le rejet par des élèves de cette nouvelle manière de les faire réfléchir à une question déjà largement présentée en primaire et collège. Certains envisageaient de prolonger  mes graphes ou d’en inventer de nouveaux, d’autres ne comprenaient vraiment pas où je voulais en venir.

Ce qui m’a le plus intrigué ou fait sourire fut le fait qu’un éditeur scolaire avait voulu publier cette recherche dans des documents spécifiques au corps professoral. Un vote du conseil d’administration ne donnait toutefois pas la majorité absolue au projet, des collègues ou inspecteur le jugeant par trop « révolutionnaire« . Et oui l’enseignement en France n’est novateur que par touches homéopathiques, dans une classe éventuellement mais pas dans l’ensemble du système. Et sûrement pas au sujet d’une question aussi chargée de symboles.

Pourtant que fut grande ma surprise de recevoir un jour un mail de l’Université de l’Etat du Victoria en Australie demandant mon accord pour l’emploi de ce site, ou un autre jour, une demande analogue émanant d’un collègue de la faculté de Rabat au Maroc. Ces collègues trouvent plaisante et vivifiante la progression logique de ces graphismes qui parcourent d’un trait les premières années de la Révolution, renforcés par un commentaire approprié et court, à base d’images et de textes très courts. Des collègues français, à titre individuel me signalent parfois utiliser ce site, ce qui implique de leur part un court apprentissage de l’entrée en matière.

Merci Madame la Ministre de m’avoir rafraîchi la mémoire à un moment où je vagabonde en d’autres sphères qui se font, se défont, s’imbriquent et jouent à ma guise. Que seraient les jeux de l’esprit s’ils n’avaient aucun écho dans l’enseignement et que deviendrait l’enseignement si de temps à autre il ne quittait des chemins balisés et sécurisés mais sans rêves d’évasion créateurs d’inventivité ?

Le Monde des blogs : retour dans leur univers

Une précédente note affichait une colère justifiée eu égard au temps considérable passé à rédiger nos notes de blog et suggérait de dénommer ‘Le Monde’ : ‘Lieudit’. Je n’enlève rien à ce que j’ai écrit mais constate toutefois depuis deux jours que le problème semble résolu ou en voie de l’être grâce au concours des techniciens informatiques qui ont dû avoir fort à faire et longuement travailler pour venir à bout de cet accident de parcours.La planète des blogs gravite donc à nouveau dans une lévitation enjouée, du moins dans la plupart des cas semble-t-il selon une maigre vérification personnelle à partir de blogs amis qui ne vaut généralité.

Je remercie ces techniciens de leur précieux concours et accepte avec compréhension les nouvelles demandes d’excuses formulées par le PDG du Monde interactif, M. Philippe Jannet. Il eut été fâcheux que Le Monde ne se soit montré à la hauteur de sa réputation en cette circonstance.

Dans le cas contraire il serait évidemment utile et précieux au repos de l’esprit d’adopter en toute circonstance l’attitude de Thérèse d’Avila et de bien d’autres chrétiens, mais justement tout le monde n’est hélas pas de cette trempe :

« Ne pensez point aux fautes d’autrui, mais aux vertus seulement et à vos propres fautes et défauts ».