Voeux

         Le soleil d’hiver, bas sur l’horizon, favorise la vue en contre-jour. J’en joue. Que ce bouquet de graines de liane commune, que ces cristaux de givre soient, chers lectrices et lecteurs de ce blog, mes messagers vous souhaitant une année 2008 paisible !

graine de liane

                      feuille lierre et givre

         Un blog de plus ? Celui-ci, comme le laisse entendre son titre, souhaite montrer par la photographie et d’autres procédés quelques réalités dérobées à mon environnement du moment et vous en faire part avec l’étonnement de la passion, visant à vous séduire. Son titre fait allusion à une oeuvre célèbre de Guillaume de Machaut rédigée en 1364 en l’honneur de la jeune Péronnelle d’Armentières, inspiratrice du poète.   

5 réflexions au sujet de « Voeux »

  1. Stéphane MONART

    Des chemins givrés aux routes postales ? :

    Une lettre envoyée le 5 janvier 1908 de Grèce en Turquie, acheminée par les postes françaises, avec une adresse rédigée en français puis traduite en arabe………… achetée sur internet et envoyée depuis l’Australie me permet de faire un lien avec les chemins givrés du blog ?
    J’ai utilisé un moteur de recherche pour comprendre pourquoi cette lettre envoyée depuis la Grèce avait transité par l’administration postale française.
    En fait, ce fut à l’époque, le choix d’un acheminement rapide.
    Mais quel était l’alphabet utilisé en Turquie en1907 : L’Arabe pour quelques années encore, avant une latinisation brutale.
    Le site suivant donne une explication accessible et considérable sur les chemins linguistiques :
    http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/index.shtml
    Au final, le voyage de la lettre de la Grèce, vers la Turquie, puis l’Australie et enfin……………Cholet aura duré un peu plus de 100 ans et continue son chemin……….. vers Reims, via le net!
    C’est un autre chemin au sens propre comme au sens figuré qui débute depuis la nuit des temps, qui prend une pause à travers l’objectif du photographe avant d’être propulsé dans le cosmos ! (pas moins)
    Le chemin figé par le photographe et le froid crée d’autres chemins où d’autres marcheurs viennent à la rencontre……. pour repartir vers des parcours les plus inattendus.
    L’émotion, la sensibilité ou les sentiments du photographe comme ceux du lecteur de blog accentuent le caractère imprévisible………………..Le résultat
    sera d’autant plus spectaculaire si les marcheurs sont au rendez-vous dans le chemin !

    J'aime

    Répondre
  2. voirdit

    Je ne savais pas, Stéphane, que des chemins détournés pouvaient mener à Cholet. Voilà que tu nous montres que c’est le cas et que d’autres marcheurs nombreux vont sans doute nous rejoindre sur les routes inattendues de ce blog. Merci pour cette information de dernière minute qui circule désormais à la vitesse de l’internet.

    J'aime

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s