Paissy et les Journées européennes du patrimoine

Essai réussi dans ce village où nous souhaitions partager avec nos visiteurs nos découvertes depuis 2002. Que montrer en effet devant et au pied de la falaise lutétienne qui borde bien des côteaux en bordure du Chemin des Dames ? Selon les groupes et l’inspiration du moment Nicole et moi avons abordé la géologie, l’environnement, l’histoire et la littérature. Le thème de l’année a été évoqué à l’intérieur de ce schéma directeur, notre modeste village de 70 habitants ne pouvant avoir hébergé suffisamment de grands hommes pour  remplir intégralement notre présentation :

affiche des journées du patrimoine 2010

journées européennes du patrimoine Paissy

programme partiel de la visite

un groupe de visiteurs

Adapter le discours à l’auditoire et capter son attention. Montrer et démontrer, faire toucher presque. Ici pas de tableaux de maître, pas de mobilier précieux, pas de tympans ciselés : de la roche grossièrement excavée, adroitement adaptée à des épisodes de vie quotidienne souvent difficile et parfois tragique. L’histoire révèle l’ordinaire de la vie sous terre, la littérature émeut le visiteur sous la plume d’Alain ou de Teilhard de Chardin qui ont illustré magiquement ces lieux (voir nos notes des 14 avril 2008, 16 mars 2009, 13 mai 2009 et 7 octobre 2009).

     Le paysage reflète tantôt l’âpreté des combats, tantôt la quiétude d’un sous-bois où jaillissent, apprivoisées, les eaux vives, où gîtent les blaireaux incivils (voir par exemple les notes des 30 juin et 24 octobre 2008). Le guide se veut émoustilleur culturel qui place l’humour comme vertu d’échange avec ses visiteurs : ils n’ont pas vu les 45 minutes annnoncées devenir 60 ou 100. Magie des lieux et du verbe.

Amis de passage (139), si vous souhaitez voir figurer ici l’une ou l’autre de vos photos, envoyez-les nous !  

Merci à l’office de tourisme du pays de Laon pour la gestion des visites.

http://www.tourisme-paysdelaon.com

2 réflexions au sujet de « Paissy et les Journées européennes du patrimoine »

  1. voirdit

    à Jeandler,
    Beau projet que celui de protéger et mettre en valeur en effet, après avoir retrouvé. Puis partager autrement dit faire savoir. Cette dernière étape a son importance car en de nombreux domaines de la pensée le fait de dire et/ou d’écrire (avec style, avec talent, avec conviction…) revient parfois à faire exister, un rien peut alors devenir tout. D’où l’intérêt spécial de ce passage obligé, d’où le danger de ce discours : il n’y a pas loin du faire savoir à la propagande, que des degrés aux barrières invisibles. La connaissance grandit marche après marche mais la morale ou l’éthique n’ont ni hauteur ni profondeur et à chacun d’y trouver sa mesure. Amitiés, JP

    J'aime

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s