Toucan et autres oiseaux exotiques.

Que la vigueur jeune des rayons solaires singulièrement absents depuis des semaines s’épande d’un coup sur la nature et nappe déjà les soyeux pétales des primevères, il n’en faut pas davantage pour provoquer des rêves exotiques aux vives couleurs. Ainsi virevoltent dans l’esprit toutes sortes d’oiseaux des tropiques ou de l’équateur qui ont attiré depuis des siècles le regard et la main de nos ancêtres à l’affût de ces merveilles.

En 1806 Jacques Barraband grave un toucan toco (Ramphastos toco) que d’habiles imprimeurs  magnifient d’une coloration ‘à la poupée’ pour l’ouvrage de François Le Vaillant, Histoire naturelle des oiseaux de paradis, vol. II, 1ère partie : histoire naturelle des toucans, planche 2. Cette gravure parmi quantité d’autres est reproduite avec grand soin dans l’ouvrage « Oiseaux » de Katrina Cook, Citadelles variations, 2008, p.57 ( depuis’the Stapleton Collection‘ pour cette planche),

Ainsi des artisans colombiens reproduisent des figurines de ces oiseaux au profil inoubliable et aux couleurs chatoyantes :

Ainsi encore une artiste graveuse rémoise, Emmanuelle Lemaire, sculpte sur linoleum et imprime en fort gaufrage un ‘oiseau’ qu’il me plaît de nommer encore ‘toucan’ :

Ainsi enfin citons les vers inspirés et nouveaux dans leur tonalité de Jean de La Ville de Mirmont écrits en 1911-1912 sous l’appellation « Horizon chimérique » composé de cinq grandes parties à plusieurs séquences. Dans la seconde, V, on lit :

« L’oiseau de paradis, l’ibis, le flamant rose, / Le choucas, le toucan, la pie et le pivert, Eployant tour à tour leurs plumages divers,/ Volètent sur mon coeur mais jamais ne s’y posent ».

Jean de La Ville de Mirmont, oeuvres complètes, Champ Vallon, 1992.

Alors le casoar et l’ibis (?) interprétés par Louis Vuitton peuvent becqueter tout à loisir les anneaux de la célèbre Maison de joaillerie sans qu’aucun toucan n’y trouve malice :

in quatrième page de couverture du magazine « M, le magazine du Monde » en date du 2 mars 2013. Je ne suis pas parvenu à trouver de crédits d’aucune sorte dans cette livraison pour cette page.

4 réflexions au sujet de « Toucan et autres oiseaux exotiques. »

    1. voirdit Auteur de l’article

      @dom-a,
      Ce qui fait la main demeure, et c’est heureux, supérieur à ce que réalisent les machines. La ‘poupée’ désigne un enroulement de toiles utilisé dans divers arts dont l’ébénisterie, la peinture et la dorure.

      J'aime

      Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s