Ortie, mais blanche ou morte = Lamium album L., 1753.

On ne le regarde pas ou on l’arrache en tant que mauvaise herbe. De son nom ordinaire ‘Lamier blanc‘ il est également plus connu de tous sous les appellations de : ortie blanche, ou morte ou folle et même d’herbe archangélique. Fréquent mais non présent partout.

Les jeunes enfants qui ont eu à connaitre le désagrément des orties courantes sont parfois victimes de la farce qui consiste à les leurrer en leur faisant prendre en mains cette plante si proche de l’ortie quand elle n’est pas en fleurs. Très caractéristique des labiées la fleur présente des lèvres bien marquées et ouvertes, la supérieure abritant les étamines sombres. Une tige quadrangulaire et des feuilles cordiformes presque glabres marquent encore la différence avec l’ortie commune, qui n’est pas de la même famille botanique.

Autrefois utilisée dans la pharmacopée la plante est toujours utilisée de nos jours, ses propriétés thérapeutiques vont de l’emploi digestif ou assimilé, à l’épuration organique (contre la goutte notamment) et à l’expectoration.

Tout récemment les éditions ‘Le libre Feuille éditions‘, ont publié un livre d’artiste contenant des poésies de Ile Eniger et des gravures et aquatintes de Michel Boucaut dont le titre est : « Une ortie blanche« .

2 réflexions au sujet de « Ortie, mais blanche ou morte = Lamium album L., 1753. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s