Confiseries hivernales

     Sur la vitre embuée le froid nocturne a dessiné des motifs que le confort des intérieurs contemporains renvoie aux temps préhistoriques, aux mazures des pauvres. S’ils n’ont que cela, à défaut d’un mieux-être toujours reporté aux lendemains qui chanteront, heureux sont-ils cependant si leur regard accroche sur leur fenêtre ces morsures de l’hiver que l’on nomme fleurs de glace. J’ai connu de ces bouquets fanés aux premiers rayons du jour, dans ma jeunesse et même au-delà ; ils demeurent somptueux dans la mémoire.

fleurs de glace

     Plus étonnants encore sont ces emballages inattendus provoqués par une pluie suivie d’une chute rapide et forte de la température. Redoutées de ceux qui doivent se déplacer ces anomalies climatiques sont un réservoir inouï de richesses temporaires pour qui prend alors le temps de regarder autour de lui. Avez-vous jamais été saisi d’admiration devant des baies glacées, de vielles grappes de graines desséchées et métamorphosées en lumineuses chenilles  ?

baies de cotoneaster enrobées de glace

chenilles de glace

     Semblent alors banales toutes formes de stalactites bien qu’à y regarder de près on ait de quoi se satisfaire de ces fantaisies d’un jour d’hiver.

stalactites de glace sur l'église de Paissy

5 réflexions au sujet de « Confiseries hivernales »

  1. Stéphane MONART

    En toute subjectivité : Des photographies qui ne laissent pas de glace !
    Les saisons provoquent des modifications dans notre environnement. Est-ce à dire que ce sont ces modifications qui créent de l’intérêt à une situation ? Cela n’est pas si évident lorsque l’on regarde des paysages désertiques et figés. Alors l’intérêt ne vient pas d’une situation ponctuelle de l’environnement mais de l’intérêt du spectateur lui-même qui le partage ou pas,…………….. et qui sait aussi parfois résister à celui des autres. L’intérêt est donc subjectif, ce qui n’est pas si évident à énoncer dans une civilisation profondément normée.

    J'aime

    Répondre
  2. voirdit

    Oui les choses existent. Réalité physique. Mais que sont-elles tant que quelqu’un ne leur donne pas vie par la parole, l’écrit, l’art ? L’artiste et l’écrivain sont des passeurs qui donnent vie au monde matériel, l’enchantent. Alors même le désert devient peuplé, les dunes de sable lieux magiques. En nommant les choses on se les approprie, en les contant on les enrichit d’une existence nouvelle.

    J'aime

    Répondre
  3. Stéphane MONART

    Il en va de même de notre propre existence. Communément celle-ci semble se résumer à un pouvoir d’achat, à un niveau de connaissances, à une capacité physique ou cognitive, à une échelle sociale, à un niveau culturel ? Sans pour autant renier le confort, l’aisance et le modernisme et sans verser dans le dogmatisme politique ou religieux, il existe une infinité de possibilités de recréer sa propre existence au delà de la réalité physique. Et pourtant, seuls quelques uns, arriveront à s’extraire fréquemment : les poètes, les artistes, les passionnés, les ambitieux et les endoctrinés. Mais la plupart y parviendront tout de même au regard de leurs souffrances, de leurs interrogations, de leur imagination, de leur espoir et de leur sensibilité. Ils pourront ainsi s’enrichir de leur propre existence et deviendront souvent riches, ceci sans même le savoir. Il faudra les écouter afin qu’ils s’en rendent compte. Ils nous aideront à leur tour à nous enrichir d’une existence nouvelle. Ensemble, nous saurons que nous sommes riches……..d’une richesse commune !

    J'aime

    Répondre
  4. contini1

    Hello
    je découvre ton site à travers Cantabile que j’aime aussi sans moderato. Sais tu que par le plus grand des hasards de la toile, nous avons fabriqué un triptyque ensemble, non sans mal pour ma part car mes compétences techniques sont pas terribles mais l’idée m’amuse beaucoup ! C’est un mixage, du 3 février votre diptyque, et de ma photo du 18. Bientôt en ligne chez Cantabile et chez moi plus tard.
    A bientôt sans doute !

    J'aime

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s