7 mai 1945 à Reims

Quand on est Rémois le jour du 7 mai n’est pas celui du 8. En effet l’événement historique que fut la reddition des armées nazies de l’ouest garde ici toute sa signification. Il est patrimonial, quand bien même cela soit un peu oublié ailleurs. La signature de l’acte de reddition fut accomplie dans ce qui est aujourd’hui le Lycée Roosevelt de Reims, le 7 mai à 2H41 du matin. L’heure complique la mémoire du fait et une autre signature voulue par l’U.R.S.S. le lendemain à Berlin ne facilite pas la compréhension des événements. Le lycée, « la petite école rouge » selon l’appellation donnée par la secrétaire d’Eisenhower est situé au nord de la ville, le long de la voie ferrée et proche de la gare. Le voici tel qu’il apparaît sur ‘Google Earth’ :

lycée Roosevelt où fut signée la reddition

on voit ci-dessous l’arrivée du Gl allemand von Friedeburg quelques heures avant la signature

arrivée du Gl allemand von Friedeburg

puis la signature elle-même qui eut lieu dans la salle de jeux des internes du lycée où avait été apportée une table de la salle des professeurs.

signature de la reddition le 7 mai 1945

la salle des cartes du QG devenue Salle de Reddition

la salle de Reddition sur un dépliant édité par la Ville de Reims

Pour plus d’informations vous pourriez consulter le site que j’ai construit sur cet épisode :

http://lyc-roosevelt.fr/reddition/index.html

quant aux amateurs éclairés qui voudraient approfondir :

http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/lieux/2GM_CA/musees/reddition.htm

ou bien encore, si vous appréciez les panoramiques :

http://www.ecliptique.com/vrac/ww2.html

     Evidemment la Ville de Reims commémore avec faste lors des anniversaires majeurs. Ainsi en 1995 j’avais eu la joie de rencontrer par hasard un vétéran américain, Walter R. Christopher qui avait participé à la libération de mon bourg natal, Vailly-sur-Aisne, en 1944 et qui figure sur une photographie pour la bonne raison qu’il est porte-drapeau de son unité, devant le Monument aux Morts en 1945. Extraordinaire circonstance s’il en est !

avec W.R. Christopher en 1995 à Reims

Walter Christopher à Vailly en 1945

     Ainsi l’Histoire a-t-elle prise avec plus ou moins de force sur nos sentiments selon les circonstances et les événements. En 2005, pour le soixantième anniversaire d’autres cérémonies eurent lieu. J’illustre ci-dessous avec la présence dans notre lycée Roosevelt de Mme la Ministre de la Défense avec notre proviseur M. S. Gautier lors de la participation d’une classe à cette commémoration, après la visite du Musée de la Reddition.

visite officielle au lycée Roosevelt en 2005

  et nous nous souvenons

Reims, le Monument aux Morts

heureux de vivre en paix, une paix qui nécessite de combattre pour qu’elle puisse durer.

     Allant faire cours il m’arrivait tôt le matin, dangereusement depuis le boulevard, de passer sous la Porte-Mars, arc de triomphe romain, avant de franchir celle du lycée qui vit la chute du Reich, et de penser au texte de Pline vantant la Pax Romana : … »ce bienfait des dieux qui semblent avoir donné les Romains au monde comme une seconde lumière pour l’éclairer. » (Histoire naturelle, XXVII,3)

8 réflexions au sujet de « 7 mai 1945 à Reims »

  1. voirdit

    Tu as raison d’écire rappel car il y a en effet souvent confusion ou même oubli quant à la signature de la reddition à Reims le 7 mai 1945 à Reims. Pour ce qui est du rappel au sens médical du terme j’écris volontiers : et si cela valait aussi pour le rappel des faits historiques douloureux afin d’en éradiquer le processus originel ce serait merveilleuse prophylaxie. Amitiés, JPierre

    J'aime

    Répondre
  2. Mathilde

    Sauf que cette année, les esprits semblent plus disposés à évoquer la commémoration soixantehuitarde (je n’ai rien contre, sauf qu’à trop en faire, on passe sans doute à côté de l’essentiel !) , que celle qui marqua la fin de la guerre, et cette citation de Kant , pour nous rappeler combien l’âme humaine est sombre et fragile la paix :

    L’état de paix entre des hommes vivants côte-à-côte
    n’est pas un état de nature ; celui-ci est bien plutôt un état
    de guerre : sinon toujours une ouverture d’hostilités,
    cependant une menace permanente d’hostilités.
    Cet état de paix doit donc être institué.

    Kant, Projet de paix perpétuelle
    Trad. J. Gibelin, Vrin

    Belle semaine chez vous.

    J'aime

    Répondre
  3. voirdit

    Il existe diverses tentatives de paix universelle dont cette volonté de Kant. L’humanité a quelque peu progressé depuis deux siècles dans cette perspective mais la prévention contre la guerre est un combat permanent ; il est toujours aussi difficile d’établir la paix par la force : il manque encore un gouvernement universel et serait-il assez fort pour faire respecter des lois ?
    Vivons néanmoins d’espoir et Paix sur terre aux hommes de bonne volonté !

    J'aime

    Répondre
  4. voirdit

    bonjour Rémy,
    Ce musée permet en effet de se souvenir des combattants de nos armées et des armées alliées. Si cet épisode historique t’intéresse tu peux te rendre sur les liens que j’ai mis en ligne au début de cette note de blog. Sur ce blog il y a aussi des rappels aux événements de 14-18 ; je les ai placés généralement aux alentours du 16 avril (référence à la bataille d’avril 1917 au Chemin des Dames) ou du 11 novembre. Il est normal de rappeler des faits d’histoire, qu’ils soient guerriers ou non, et de conserver assez de force militaire en France ou en Europe de manière à rester libres tout en s’efforçant d’établir la paix. En lien avec mon pseudo du commentaire tu trouveras aussi une page web avec plusieurs sites de ma composition dont un consacré à mon père et sur lequel quelques pages renvoient aux prisonniers de guerre français pendant la seconde guerre mondiale. Bon dimanche et bonnes vacances à toi, JPB

    J'aime

    Répondre
  5. Ping : La preuve du jour du caractère satanique du régime politico-médiatique de la République Une Universelle et Ubuesque qui conduit la France vers le chaos, la ruine et la mort …… « cril17.info

    1. voirdit Auteur de l’article

      Le « cril17.info fournit effectivement des éléments additionnels. Mais trop de disparité et de contenu hétérogène font que les idées exprimées demeurent confuses, il est difficile de savoir où veut en venir l’auteur.

      J'aime

      Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s