France et Allemagne à Cerny-en-Laonnois et Paissy

Samedi 21 mai 2011 le Mémorial de Cerny-en-Laonnois accueille une famille allemande venue manifester sa volonté d’honorer un ancêtre tué au Chemin des Dames en mai 1917. Une plaque de marbre fut posée dans le Mémorial. Après quelques brefs discours orientés dans le sens de la réconciliation franco-allemande, un moment de recueillement et des évocations historiques (dont la rencontre de De Gaulle et Adenauer en juillet 1962 *) se sont déroulés dans les cimetières français et allemands.

M. Edgar Gerstner, Mme de La Maisonneuve, M. le Général Pillon
personnalités présentes
délégation du VdK
délégation du VdK
famille Paul Dumont
présence de la famille « sergent Paul Dumont »
dévoilement d'une plaque au "sergent Eduard Miles"
dévoilement de la plaque « sergent Eduard Miles »
plaque au sergent Eduard Miles
sergent Eduard Miles tué ‘au Winterberg’ près de Craonne en mai 1917

Le thème de la journée trouvait un écho l’après-midi à Paissy : le sergent Dumont a en effet été blessé dans cette localité en avril 1917 et là encore une plaque fut posée en sa mémoire dans l’espace jouxtant la Salle Communale où figurent déjà des plaques d’émail relatant des épisodes de la Première Guerre Mondiale en ce village du front.

discours à Paissy
discours des officiels
discours des officiels à Paissy
M. le Général Pillon présente le sergent « Paul Dumont »
plaque "sergent Paul Dumont"

dévoilement de la plaque "Sergent Paul Dumont" à Paissy

"sergent Dumont"

plaque commémorative "sergent Paul Dumont"

Dans le même temps une exposition de documents racontait dans la Salle Communale la présence à Paissy en guerre de Pierre Teilhard de Chardin, celle de l’ancien « Arbre de Paissy » et évoquait la vie des deux sergents :

Pierre Teilhard de Chardin à Paissy
évocation de « l’arbre de Paissy » et de Pierre Teilhard de Chardin
Paul Dumont vu par M. Marc Cola
le sergent Paul Dumont librement interprété en peinture par M. Marc Cola
chope de réserviste 'sergent Miles'

la chope de réserviste du sergent Eduard Miles

carte de décès du sergent Eduard Miles

carte du décès du sergent Eduard Miles

Auparavant, selon les souhaits du Conseil municipal un nouvel « Arbre de Paissy » a été planté à proximité de l’endroit où il était jusqu’en 1914, sur le plateau surplombant Paissy :

explications historiques par M. J.-P. Boureux à côté de M. F. Béroudiaux maire de Paissy

M. Fabrice Béroudiaux maire de Paissy

discours de M. F. Béroudiaux maire de Paissy

extrait du Journal des Marche et Opérations du 4ème RTA en septembre 1914 mentionnant "l'arbre de Paissy" et le décès du Commandant Barrois

En soirée une messe fut célébrée en l’église saint-Remy de Paissy par M. l’abbé S. Servais, aumônier militaire, autour du thème de la paix, de la réconciliation et des textes extraits de l’oeuvre de Pierre Teilhard de Chardin ont été lus par des membres de la famille du Passage-Teilhard.

Que toutes les personnes qui d’une manière ou d’une autre nous ont apporté leur aide ou soutenu par leur présence soient remerciées.

Les photographies de cette page sont de MM. J.-Pierre Boureux et Edgar Gerstner

* cette rencontre n’a pas eu lieu. Dans « La lettre du Chemin des Dames », n°25, été 2012, M. Guy Marival explique comment il est arrivé à cette certitude. En historien objectif il rétablit la vérité sur cet épisode inventé et propagé entre 1962 et aujourd’hui. Pour décevante qu’elle soit, peut-être, seule la vérité importe.

Guy Marival, Enquête sur sur un événement qui n’a pas eu lieu, dans « La lettre du Chemin des Dames », n°25, été 2012, p.3-7.

 

Une réflexion au sujet de « France et Allemagne à Cerny-en-Laonnois et Paissy »

  1. Remo VESCIA

    Merci d’évoquer admirablement la magnifique cérémonie du souvenir et de réconciliation qui témoignait de l’Esprit qui planait sur les tristes évènements évoqués et vécus avec ce grand personnage que fut le Père Pierre Teilhard de Chardin. Commémorer le Sergent Paul Dumont et le Sergent Eduard Miles, près d’un siècle après le sacrifice de sa vie pour l’un et une blessure pour l’autre en ces lieux historiques, par l’apposition d’une plaque en français et en allemand et la plantation d’un arbre, l’arbre de Paissy – rappeler la célébration de cette réconciliation – en 1962 – par le Chancelier Adénauer et le Général de Gaulle, en une Messe à Reims opportunément évoquée en la circonstance par M. André Peltre, vaut un grand merci aux organisateurs locaux et aux personnalités officielles qui ont contribué à cette grande et magnifique célébration. Ce sont des actes, des personnes, des discours, des rencontres de cette nature sur lesquels l’Esprit de l’Europe se fonde, dans la Connaissance et l’Amour, comme disait Teilhard, pour les siècles à venir.

    J'aime

    Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s